Actualités des membres et partenaires

Appel d'offre de l'EU dans la cadre de l'Initiative Européenne sur l'Eau Plus pour le Partenariat oriental (EUWI+for EP)

Le projet financé par l'UE "l'Initiative Européenne sur l'Eau Plus pour le Partenariat oriental (EUWI+)" a publié un appel d'offre sur les services de l'expertise locale et la représentation des pays dans le consortium des Etats membres dans l'UBA et l'OIEau

Bienvenue à nouveau membre de la CCI France Arménie: Coca-Cola Hellenic Bottling Company Armenia!

La Société Coca-Cola Hellenic Bottling Company Armenia (Coca-Cola HBC Armenia) fait partie du Groupe Coca-Cola Hellenic, un des plus importants embouteilleurs des produits Coca-Cola dans le monde et le plus grand en Europe. Les activités des entreprises du groupe s'étendent sur 68 sites dans 28 pays, atteignant plus de 585 million de personnes. Coca-Cola Hellenic Armenia a été créé en 1995 et a présenté sa première bouteille de Coca-Cola le 24 mai, 1996. Depuis lors, Coca-Cola HBC Armenia est l'un des plus grands producteurs de boissons non alcoolisées en Arménie et le seul embouteilleur autorisé des produits Coca-Cola Company dans le pays.

Aujourd'hui la Société offre aux consommateurs arméniens une série croissante des boissons non alcoolisées conformés standards internationaux, y compris des jus de fruits, des nectars, des boissons énergétiques et des thés, ainsi que les célèbres boissons gazeuses Coca-Cola, Fanta et Sprite.

Ainsi, dans le cadre de ces activités, Coca-Cola HBC Armenia contribue considérablement au développement socioéconomique du pays. Coca-Cola HBC Armenia prête aussi son concours et son appui aux plus que 12 000 clients locaux. La Société emploie plus de 340 personnes et crée, indirectement,  des opportunités d'emplois pour plus que 3000 personnes. En plus,  Coca-Cola HBC Armenia est parmi les plus gros contribuables de l'Arménie.

Parallèlement à son activité commerciale, étant le membre responsable de la société arménienne, Coca-Cola Hellenic Armenia s'est activement employé à mettre en œuvre les projets relatifs à la responsabilité sociale de l'entreprise visant le programme du développement durable. Parmi les initiatives communautaires du développement, la Société privilégie la gestion des ressources en eau, la conservation de l'énergie et la protection du climat, aussi bien que le bien-être de la communauté et l'autonomisation des jeunes. La RSE si varié  est conforme aux activités de Coca-Cola Hellenic. Pendant de nombreuses années, Coca-Cola Hellenic fait partie des indices Dow Jones Sustainability.

En 2016, pour la troisième année de suite, la Société est reconnu comme un leader de l'industrie des boissons en Europe et dans le monde entier.

Coca-Cola HBC Armenia détient quatre certifications internationales: ISO 9001 Quality Management System Standards Certification, FSSC 22000 Food Safety Standard Certification, ISO 14001 Environmental Management Standards Certification et OHSAS 18001 Occupational Health and Safety Certification

 

Appel d'offre de la BERD: "Projet de gestion des déchets solides à Kotayk et Gegharkunik"

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (La BERD) a publié un appel d'offre sur l'amélioration de la collection et de la gestion des déchets solides dans les régions Kotayk et Gegharkunik en Arménie y compris la construction d'une nouvelle décharge à Hrazdan.

Titre du contrat: "Projet de gestion des déchets solides à Kotayk et Gegharkunik"

Numero du projet: 46736

Source de financement: BERD, la Facilité d'Investissement du Voisinage (FIV) de l'Union européenne, le Partenariat pour la promotion de l'efficacité énergétique et de l'environnement en Europe orientale (E5P).

Le Projet comprend:

-la construction d'une nouvelle décharge (avec les bâtiments et structures)

-la construction de stations de transfert (avec les bâtiments et structures)

-des équipements spécialisés pour la décharge et l'exploitation de stations de transfert (trancher et emballer)

-la collecte des déchets et transfert des camions (trancher et emballer)

-les conteneurs de déchets

- les points de collecte des déchets (plates-formes porte-conteneurs).

L'estimation des coûts: 11 millions EUR.

Phase de préqualification Q1 2017.

Date de publication: 01/02/2017

Bienvenue à nouveau membre de la CCI France Arménie: Veolia Djur!

La CCI France Arménie est heureuse de présenter son nouveau membre: Veolia Djur!

Veolia est une multinationale française, chef de file mondial des services collectifs. Présent sur les cinq continents, Veolia propose à ses clients, collectivités locales et entreprises, une expertise dans trois domaines complémentaires: gestion du cycle de l’eau, gestion et valorisation des déchets et gestion de l’énergie.

En 2016 Veolia et le Gouvernement arménien, en présence du Ministre arménien des infrastructures énergétiques et des ressources naturelles et de l’Ambassadeur de France, ont signé un contrat d’affermage des services d’eau et d’assainissement pour l’ensemble du territoire arménien.

Veolia devient ainsi, à l’issu d’un appel d’offres lancé par le Gouvernement de la RA en mars 2016, l’unique opérateur de gestion des eaux en Arménie au lieu de 5 auparavant. Ce contrat, d'une valeur de 800 millions d'euros, a cours sur une durée de 15 ans. Déjà présent à Erevan depuis plus de 10 ans grâce à sa filiale Veolia Djur, le groupe français apportera désormais son expertise et ses compétences à l'ensemble de la population du pays. Le contrat est effectif à partir du 1er janvier 2017.

A l'horizon 2030, ce seront quelque 3 millions de citoyens arméniens que Veolia alimentera en eau potable, ce 24 heures sur 24. La production, distribution et facturation d'eau potable représenteront ainsi près de 174 millions de mètres cubes par an au terme du contrat. Les institutions financières internationales, dont la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD), le KFW et la Banque Européenne d'Investissement apporteront également leur concours à cet important projet pour l'Arménie en finançant les besoins d'investissement des 4 prochaines années à hauteur de 200 millions de dollars.

Parmi les priorités de la société figurent la diminution des pertes d’eau, l’efficacité de la gestion du réseau de distribution, l’introduction de nouvelles technologies et de nouveaux équipements dans le système afin d’économiser l’eau, l’électricité et d’assurer une meilleure qualité de l’eau. Au cours des 15 prochaines années, la société effectuera des travaux d’aménagement dans le système à hauteur de 37,5 milliards de drams.

A l’heure actuelle, Veolia emploie en Arménie 1200 personnes, mais leur nombre augmentera en fonction de l’élargissement des compétences de la compagnie. Celle-ci deviendra au cours des prochaines années l’un des plus grands employeurs et contribuables de l’Arménie.

 

Entretien de l’Ambassadeur de France avec le Ministre du Développement économique et des investissements

La presse arménienne fait état de la rencontre de S.E.M. Jean-François Charpentier, Ambassadeur de France avec le Ministre du Développement économique Souren Karayan. Celui-ci a jugé nécessaire de coordonner les efforts pour relancer les échanges commerciaux entre les deux pays. Selon le Ministre, l’Arménie pourrait servir de pont économique entre la France, l’Union économique eurasiatique et l’Iran.

M. Karayan a exprimé sa disponibilité à présenter à l’Ambassadeur divers projets d’investissement qui pourraient intéresser les entrepreneurs français. Il a rappelé que le Gouvernement arménien est en train de mettre en place une zone-franche économique près de la frontière arméno-iranienne et a noté que la participation des partenaires français dans ce projet serait à saluer. Le Ministre a dit qu’il désignera un agent spécial au sein du Fonds arménien du Développement, qui coordonnera la coopération avec les investisseurs français.

L’Ambassadeur de France, quant à lui, a noté que la coopération économique et commerciale entre les deux pays est une priorité et a cité le cas de «Véolia» comme un exemple de coopération réussie. Il s’est aussi félicité des activités efficaces de l’Agence française du développement en Arménie.

«Nous suivons de très près toutes les approches adoptées par le Gouvernement arménien, qu’il s’agisse de la création d’une zone-franche économique ou d’autres approches innovatrices visant à lutter contre les monopoles ou à améliorer le climat des affaires. Toute question économique qui pourrait intéresser les investisseurs étrangers n’échappe pas à notre attention», a-t-il dit. 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

FBC Insights